Kranz Tortillou

on

 

kranz tortillou 1kranz tortilloutortillou

Ce week end, je sais pas trop s’il y a eu une faille dans l’espace-temps ou quoi, mais figure-toi que le Co-Pacsé a fait … de la Pâtisserie. Tout seul. De son plein gré.

Et c’était tellement bon, que bim bam je lui ai volé sa recette, sans tambour ni trompette. Mais j’ai promis-juré de ne pas lui volé sa Gloire. Alors sans plus tarder, et sans oublier que c’est grâce au Co-Pacsé :                               (je l’ai bien élevé hein ?)

 

La pâte à brioche :

  • 260g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 100g de lait tiédasse
  • 1 œuf
  • 50g de sucre en poudre
  • 35 de beurre mou
  • 5g de sel

 

Fais tiédir le lait (tiédir hein pas brûlir. Tu vas tuer ta levure si c’est chaud) Il doit être tiède genre confortable, douillet. Ajoute la levure et touille pour qu’elle « fonde » complètement.

Ajoute la farine, l’œuf, le sucre et le sel, et touille. J’irais jusqu’à dire « pétris » même, mon p’tit monsieur : Une fois que tu as tout amalgamé et que tu as une bien jolie boule uniforme,  pétris-donc la avec amour : 10 minutes à la main ou 5 minutes au robot (et non, le robot n’ôte pas l’amour que tu mets dedans).

Comme tu as pensé à sortir ton beurre ce matin, il a la consistance idéale (« pommade ») : tu enfonces ton doigt, il se déforme très facilement.

Ajoute-le à ta boule et pétris, pétris, pétris. 15 minutes à la main ou 10 minutes au robot.

C’est important. Si tu pétris pas assez, ta brioche aura une mie toute pourrie.

Là, c’est l’ ATTENTE : tu couvres, et tu attends que ta pâte ait la grande bonté de bien vouloir au moins doubler de volume.  Tu peux tricher (je le fais tout le temps) et la mettre dans le four en étuve 2h, ou simplement attendre 2h30/3h (plus il fait chaud, moins ce sera long quand meme hein) En tout cas la met surtout pas au frais.

Ensuite étale-la en forme de rectangle assez grand (genre 60/40)

Pour le chocolat :

  • 65g de chocolat noir
  • 60g de beurre mou
  • 25g de sucre glace
  • 15g de cacao en poudre

Concasse finement le chocolat. Genre miettes, pas genre « carreaux coupés en 4 ».Ajoutes-y au beurre mou (le même « pommade » que tout à l’heure. Surtout pas « fondu » malheureux !!)

Étales-y moi tout ça sur tout le rectangle (tu peux laisser une marge d’un cm sur tout le pourtour), puis répartie partout le sucre glace, et le cacao en poudre.

Roule serré serré genre serré.

Plus.

Encore.

 

Coupe des tronçons d’environ 4 cm et pose-les à plat (comme des pains aux raisins) dans ton moule à manqué. Les tronçons peuvent se toucher mais pas être serrés les uns contre les autres, ça va empêcher la pousse, sinon.

Car oui, il y a une nouvelle pousse. C’est parti pour encore 1h30 d’attente en étuve : les tronçons doivent encore prendre le double de leur volume (ou presque hein, je sais que t’arriveras pas à attendre si longtemps, jeune Padawan. Moi jsuis un vieux Jedi et j’ai pas pu… C’est pourquoi dans ma grande mansuétude je te conseille chaudement d’être assez patient pour laisser la pâte se développer à nouveau. C’était une tuerie mais un peu de pousse supplémentaire nous aurait carrément téléporté à Olympe, chez les Dieux.)

 

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cuillères à soupe de lait

 

Une fois que tes magnifiques tronçons ont bien gonflé et ne forment plus qu’une seule et magnifique brioche, dore-la au pinceau avec un mélange jaune d’œuf/lait.

 

Hop au four, 35 minutes à 175°.

Et TADAAAAAM !!!

Bien sûr, l’idée c’est d’arracher des morceaux à la main, (un tortillou par personne… ou plus :)), même si of course, on peut faire des tranches mais ça enlève un peu au plaisir non ?