Des tuiles bretonnes bien bonnes

tuiles bre3tuiles bre2

Voici une bien belle façon d’utiliser tes blancs d’oeufs autrement qu’en faisant des fucking meringues.

Et tu sais quoi? Une fois de plus grâce à moi tu auras une classe internationale alors que t’auras rien foutu. Pour ceux qui ont gouté celles en photo, j’avais mis autant de poids de beurre que de blanc, comme le stipule la Recette Officielle Qui Traine Sur Internet. Pour les moins cuites, ça avait quand même VRAIMENT goût beurre, et çà m’a un peu dérangé. (Et du coup j’ai surtout boulotté les plus cuites… :)

Donc la j’ai réduit la quantité de beurre. Pour ceux qui réduise systématiquement le beurre ( Et tu oses dire que tu fais de la PÂTISSERIE???) il est donc ici déjà réduit. Si tu en ôtes encore, la rédaction décline toute responsabilité en cas de tuile sèche toute rabougrie.

  • 3 blancs d’œufs
  • 70g de beurre pommade
  • une pincée de sel
  • 180g de sucre glace
  • 90g de farine

Fous-z-y dans un saladier. Touille. Tada. (la recette la plus rapide de l’histoire!)

Préchauffe le four à 180°

Fais des tas TRÈS ESPACÉS sur une plaque  (pas une grille) avec du papier sulfurisé ( pas du silicone).

Ça va s’étaler très fort.

Mets (une grille à la fois!) au four 10 minutes. (attention, ma 2ieme et 3ieme fournée, 8 minutes ont suffit. Le bord doit être bien doré.)

A la sortie, laisse refroidir pour que la tuile  fige. Si toutes tes tuiles se sont collées entre elle ( çà arrive même au meilleur d’entre nous) c’est pas grave. Tant que c’est chaud, prend un couteau pour les retailler ( et n’en profite pas pour faire des formes fallacieuses, vilain!).

Et y a pu qu’à danser la danse de la victoire.

(Nota : As usual pour ce type de gâteau sec, si tu boulottes pas tout dans la journée, mets les quand même dans une boite en fer pour qu’elles gardent tous leurs croustillants d’antan.)