Le Merveilleux Caramel au beurre salé

WP_20160201_002 WP_20160201_004WP_20160201_001

 

Comme c’est la Chandeleur et que je suis sûre que t’en rates pas une pour profiter d’une fête où on peut impunément bâfrer ( t’es quelqu’un de bien !!) voici de quoi étaler sur tes crêpes, tes gaufres, tes pan cakes ( tes biscottes pour les plus feignants mais c’est dommage !)

  • 100g de sucre
  • 40g de beurre salé
  • 200g de crème liquide 30%

Mets le sucre dans une grande casserole, à feu vif mais pas brûlant. Tu le répartis bien pour qu’il y ait une couche uniforme, et pas une montagne d’un côté et rien de l’autre. Sans eau, sans rhum, sans citron, sans aucun liquide d’aucune sorte. C’est pas pour rien que ça s’appelle un « caramel à sec ». Et là, qu’est ce qu’on fait quand on est devant du sucre qui cuit ? On ATTEND. Gentiment, sagement, innocemment. Tu touilles pas, tu secoues pas, on admet que tu écoutes de la musique (sauf Indochine) SI tu restes concentré.

Pendant que ça monte en température, tu fais chauffer ta crème jusqu’à frémissement.

Ça t’empêche pas de continuer à surveiller le sucre.

Le sucre va se liquéfier, et prendre une jolie couleur de caramel. (Ça tombe bien !) Quand il ne reste plus que quelques petites îles de sucre, tu es autorisé à faire tourner la casserole doucement pour  répartir la chaleur et le sucre pour qu’il n’y ait plus que du caramel.

Quand le sucre a fondu entièrement, verse doucement la crème chaude dans le sucre. Attention, çà mousse !! Ça surprend mais tout va bien, et promis ça va pas s’échapper ( et d’où l’intérêt de la grande casserole…). Touille, toujours sur le feu.

Hors du feu, ajoute le beurre salé. Touille et une fois fondu, remet à feu moyen pendant 5 minutes, le temps de faire la vaisselle.

Le caramel va réduire et former une magnifique sauce … un peu magique.