Les Krumchy à la mode Michalak

tartelettestartelettes 1

Tu as bien cru que je t’avais abandonné hein ?

Bé oui mais le déménagement tout çà, l’absence de cuisine tout çà (jai bien cru MOURIR à cuisiner au micro-ondes pendant deux mois !!) mais le retour du four et de la plaque de cuisson s’étant effectuée il y a 4 jours, TADAAAAM, me revoilà !!

Alors sèche tes larmes, ôte-moi donc toutes ces toiles d’araignées installées autour du plan de travail et va me racheter de la farine qu’elle est pleine de charançons, et regarde bien :

Christophe Michalak a commis ça :

http://www.christophemichalak.com/t/category/en-k/krumchy

Je préfère prévenir avant de me faire insulter : C’est FACILE, ça en met PLEIN LA VUE, et surtout c’est PARFAIT. J’ai pas de mots pour dire à quel point c’est une TUERIE SANS NOM.

Il faut remercier le Dieu de la Pâtisserie pour avoir créé M. Michalak (nan pas le rugbyman! tu suis un peu ou bien?)

(Et il faut remercier son disciple de « c’est ma fournée » qui m’a fait découvrir les krumchys au gré de mes pérégrinations internet

http://www.cestmafournee.com/2015/09/les-krumchy-de-michalak.html#

Les proportions sont pour 24 petits krumchy (genre 3 à 4 centimètres). (Et n’espère pas régaler 24 copains. 3 au plus… J)

Donc, pour que toi aussi tu bénéficies de ces merveilles, va chercher ton tablier et tu prends :

Pour le caramel beurre salé :

  • 100g de sucre
  • 40g de beurre salé
  • 60g de crème liquide 30%

Tu fais comme tu sais si bien le faire, mais si tu te rappelles plus c’est là :

Le Merveilleux Caramel au beurre salé

Et tu mets dans un récipient froid (ou au moins à température ambiante) pour qu’il refroidisse, tranquille.

Pour la pâte sablée :

  • 120 g de farine
  • 1 cuillère à café rase de levure chimique
  • 90 g de beurre salé mou (MOU, ok ? pas fondu ! Mou !)
  • 70 g de sucre
  • 2 jaunes d’œufs (et garde les blancs hein !! Ça se congèle très bien, et on fait plein de trucs avec des blancs d’œufs !)

Tu allumes le four à 180° chaleur tournante.

Tu fouettes (prend ton fouet électrique ou ton robot. A la main c’est possible mais tu vas en chier) le jaune et le sucre jusqu’à ce qu’il devienne blanc (et non c’est pas une image) et que ça double de volume.

Fous-y le beurre pommade, tu fouettes toujours.

Fous-y la farine et la levure. Mais la tu fouettes plus, tu l’ajoutes gentiment et tu l’amalgame vite fait.

Tu fais 24 boulettes de même taille. Tu les jettes dans des moules à muffins et tu tasses AVEC AMOUR. N’appuie pas comme un malade hein. Il faut juste que la boulette épouse les contours du moule.

Fous-y au four 12 minutes SUR UNE PLAQUE EN MÉTAL. C’est important.

A la sortie du four, à chaud, (c’est pas le moment d’aller aux chiottes) tu dois foncer la pâte. TU DÉMOULES PAS. Tu les laisses dans les moules à muffins.

Alors il existe des fonceurs à pâte, mais c’est pas utile à mon avis. Moi j’ai pris mon pilon à mojito (et une petite cuillère fera très bien l’affaire). En gros il te faut appuyer sur tes petits tas (qui sentent tellement bon, hein ?) au fond et sur les côtés  pour qu’ils ressemblent tous à une tartelette.

Tu répartis ton caramel dans chaque tartelette, (et tu peux admirer ton travail).

Pour le chocolat :

  • 100g de chocolat au lait
  • Pralin/noisettes/pignon

Tu fais fondre le chocolat au lait (au micro-ondes, au soleil, à la casserole, à la broche, c’est pas important) et tu en coiffes ton caramel.

Si tu veux faire comme Sieur Michalak, tu torréfies des noisettes (tu les passes à la poêle 2 minutes) et tu en mets partout. Moi j’ai opté pour une pincée de pralin sur chaque, plus pour le côté esthétique qu’autre chose. Tu peux mettre aussi des pignons, des noix, des cacahuètes, des champignons des oignons. Ou rien.

Voila. Tu peux t’applaudir, mais vite parce que les gosses ont déjà commencé à se goinfrer.