Le Rotolo de l’Amour

rotolo2rotolo1rotolorotolo4

En ce jour de St Valentin je vais vous épargner les cœurs rouge à fleur à base de mousse de guimauve.

Mais c’est pas non plus parce que c’est la St Valentin qu’il faut se taper une pizza surgelé « pouce-en-l’-air ». (Tout rapport avec une quelconque marque de distributeur serait purement fortuit).

Donc qu’est ce qu’on va se cuisiner (pour soi-même et toute la famillia) aujourd’hui ?

Du ROTOLO. (Et le premier qui fait une blague graveleuse est de corvée de vaisselle).

« Rotolo » c’est « rouleau » en italien. Et les italiens ils sont forts en ? En… ? en drague, oui, mais aussi ? En parler avec les mains, certes, mais aussi ?? en pâtes !! Donc le Rotolo c’est un rouleau de pâtes farci avec des trucs.

Pour le « rotolo », sache que tu vas avoir besoin de ficelle à rôti et d’un torchon. Mais pas que.

Tu as aussi besoin :

 

Pour la pâte du Rotolo :

  • 200g de farine
  • 2 œufs
  • 1 pincée de sel
  • Un goulinette d’huile d’olive.

 

Touille tout ça jusqu’à ce que tu ais une pâte merveilleusement homogène. Tu ne dois pas avoir besoin d’ajouter de la farine. Tu pétris assez longtemps pour être tout à fait détendu ( et par exemple l’annulation de ton rendez-vous si important de ce soir ne doit plus paraitre si grave. N’y voyez aucun rapport avec la réalité hein, ici aussi…)

Tu filmes, tu fourres au frigo.

Ne zieutes pas ainsi le canap’, c’est pas fini.

 

Pour la farce :

  • Une courge butternut (tu peux prendre une autre courge mais ce sera moins bien. Ça va pas pourrir la recette non plus  mais ce sera moins bien parce que les autres n’auront pas la texture idéale et rendront plus d’eau)
  • 500g d’épinards frais : (ici aussi tu peux les prendre en boite. Mais ce sera moins bien. Je le fais quand j’ai pas d’épinards frais. La recette ne devient pas brutalement dégueu. Mais c’est quand même vraiment beaucoup mieux avec des épinards frais).)
  • 250g de ricotta
  • Huile d’olive, origan, sel poivre.

Pèle le butternut (ou demande à ta moitié entrain de glander, là) et coupes-y en petits cubes genre de 2cm sur 2. (si c’est pas super précis, promis c’est pas grave, mais ça doit pas être des morceaux comme le poing).

Fourre-les dans un plat à gratin, parsème délicatement de l’huile d’olive, sel, poivre et origan à foison et masse les petits cubes avec douceurs et délicatesse (st valentin tout ça)

Et pif au four à 180 pendant 35 minutes.

Fais tomber les épinards . Pas par terre, stupide, mais à la poêle. Profites-en pour saler et poivrer.

Réserve-les.

Attrape un torchon. (Propre, le torchon, et s’il sent le minidou ça va pas. Il t’en faut un qui sent rien. Si t’en as pas, fais-le bouillir et rince-le assez longtemps pour qu’il sente que dalle. ( et sinon ça, ça peut vraiment pourrir la recette…)

Étale ton torchon.

Étale la pâte que tu as fait reposer, fais un rectangle de 30 sur 60 environ. La pâte doit être la plus fine possible. Ôte de la pâte s’il y en a trop.

Mets la pâte délicatement sur le torchon. Et place-les petit côté vers toi.

Ensuite, à 5 cm des bords, tu fais une bande de butternut, tu y colles une bande d’épinard, puis une bande de ricotta, et ainsi de suite jusqu’à 15 cm du haut du rectangle.

Tu roules la pâte sur elle-même serré, serré.  Et tu enroules le torchon ensuite autour. Tu ficelles aux extrémités (prends-y en même temps les bords de la pâte) et au milieu (nan c’est pas une pratique SM, enfin !)

Fais moi donc bouillir une grand marmite d’eau salé et plonges-y le rotolo pour 40 minutes.

rotolo3

Le grand final :

(Alors la aussi hein, c’est pas obligé, mais franchement ça vaut le coup de s’emmerder un peu : )

  • 100g de beurre
  • 20 g de feuille de sauge fraiches ou sèches.

Il te faut clarifier le beurre. Ça veut pas dire qu’il a quelque chose à se reprocher, mais que tu vas le faire fondre dans une casserole, te munir d’une cuillere à soupe et d’un récipient, et que tu vas ôter au fur et à mesure de sa fonte toute la mousse blanche. C’est ce qui va te permettre de faire cuire très fort le beurre sans qu’il brûle (et ne devienne non seulement dégueu mais aussi cancérigène).

Quand tu as sorti le Rotolo, que tu l’as défait de son torchon et déposé sur ton plus beau plat de service en faïence de Limoges ( fais gaffe, si c’est pas de Limoges ca va être dégueu par contre) ( non ca c’était une blague hein ?) tu fais chauffer le beurre assez fort.

Quand  des bullounettes ( des petites bulles) apparaissent, tu jettes les feuilles de sauge dedans. Ca va faire « sssshhhhhh » et une merveilleuse odeur va se répandre.

Amène-donc le plat de service sur la table. Et découpe en tranche épaisse. Sous les vivas des convives, répands d’un air modeste une cuillère de beurre sur chaque tranche avec quelques feuilles de sauge frites. ( Mais gardes-en pour toi parce que tu verras… t’auras ptet pas envie de tellement partager en fait…) Ah si, c’est la St Valentin !!

rotolo4